26.05.1620h

20H00

Autour de Schumann Fantaisies nocturnes

piano Cédric Pescia
mise en lecture et lecture d’Omar Porras

Du 26 au 31 mai, le TKM embarque pour une traversée de l’œuvre de Robert Schumann, à la rencontre de ses inspirations et des compositeurs qui, comme lui, marquent le romantisme allemand.

Le pianiste et l’homme de théâtre seront face à face, notes sur mots. Pour cette rencontre sur scène avec Omar Porras, Cédric Pescia choisit le compositeur avec lequel il a le plus intimement bourlingué : ce Robert Schumann qui l’accompagne depuis tant d’années et dont il est en train de boucler l’ultime opus de l’intégrale de l’œuvre pour piano seul chez Claves ; Schumann qui est également le plus « littéraire » de tous les grands romantiques allemands, lui qui depuis son plus jeune âge – son père est libraire à Zwickau près de Dresde – dévore les écrits des grandes figures de ce mouvement. Il y a Jean Paul, E.T.A. Hoffmann, et aussi Novalis, figure emblématique du premier romantisme allemand. Il faut relire ses Hymnes à la nuit ! Quel mortel, quel être doué de la faculté de sentir, ne préfère pas au jour fatigant la douce lumière de la nuit avec ses couleurs, ses rayons, ses vagues flottantes qui se répandent partout. Sous sa plume, la nuit n’est pas noire, mais multicolore : aux antipodes de la torpeur et du silence dont on l’affuble généralement, elle est même le seul monde qui vaille la peine d’être vécu, celui où tout jaillit et où tout se révèle sous son véritable visage. Schumann le tourmenté ne peut que s’y reconnaître, jusqu’à s’y perdre.

Robert Schumann

  • Kreisleriana op.16 (1838)
  • Fantasiestücke op.12 (1837)

 

 

piano

Cédric Pescia

mise en lecture et lecture

Omar Porras

 

coproduction

  • TKM Théâtre Kléber-Méleau
  • Ensemble enScène