06.11.15

Chopin & Musset Muse nocturne

piano Cédric Pescia
mise en lecture Omar Porras

Ce soir, Cédric Pescia joue les Nocturnes de Frédéric Chopin dans le décor d’On ne badine pas avec l’amour de Musset actuellement en répétition. Deux comédiens lisent des extraits des Nuits de l’écrivain qui s’inscrivent en écho naturel aux lignes tendres et nostalgiques de Chopin.

La nuit, écrin d’un infini mystère. Son décor attire instinctivement les poètes à fleur de peau du romantisme, qu’ils manient la plume ou la lyre : les Dichter d’outre-Rhin bien sûr, pétris des légendes ténébreuses du Nord, et aussi les chantres d’une France toute de contrastes, dont les salons accueillent avec autant de fièvre les cascades virtuoses d’un jeune Liszt et les confessions du frêle Chopin. C’est tout sauf un hasard si Alfred de Musset convoque les forces de la nuit en 1835, lorsqu’il couche sur le papier ses tourments d’amant blessé, peu de temps après sa rupture avec George Sand. De la même manière qu’un Frédéric Chopin confie à ses Nocturnes – et non à ses Valses ou à ses Mazurkas – les secrets les plus profonds de son cœur. Les trajectoires terrestres des deux hommes ne se sont qu’effleurées : mais que d’intenses vibrations entre leurs routes sentimentales et artistiques. Ils ont partagé la vie brûlante et débridée de George Sand et témoignent dans leur œuvre avec une force comparable de ce parcours vertigineux de funambules sur le fil de la passion.

Frédéric Chopin

  • Nocturne en mi bémol majeur op.9/2 (1830-1832)
  • Nocturne en do dièse mineur op.27/1 (1836)
  • Nocturne en ré bémol majeur op.27/2 (1836)
  • Nocturne en do mineur op.48/1 (1841)
  • Nocturne en mi bémol majeur op.55/2 (1842-1844)
  • Nocturne en si majeur op.62/1 (1846)

 

EGS_Schriftzug_schwarz

 

piano

Cédric Pescia

mise en lecture

Omar Porras

 

lecteurs

Frank Michaux Marie Ruchat

coproduction

Ensemble enScène
TKM Théâtre Kléber-Méleau

heure

20h